Les Résident(e)s

L'Île Bam Shop

Les Résident(e)s

ACTUELLEMENT SUR L'ÎLE


Julien Comte-Gaz


Né au pays des koalas et des kangourous, Julien Comte-Gaz vit et travaille à Paris. Son travail est basé sur le questionnement de la notion de proxémie via la réappropriation de photographies de charme vintage – aussi bien anonymes que tirées en série – Que ce soit par le dessin ou la photographie, la circularité ainsi que la dualité révéler/cacher constituent le dénominateur commun de sa pratique.

Ses liens : site internetInstagram



L'ARTISTE RÉSIDENT PERMANENT DE L'ÎLE


Pascal Mabille (PM)

Né en 1980. C’est à l’école qu’il réalise ses premières bandes dessinées humoristiques et au collège qu’il commence à dessiner des machines surréalistes en découvrant la science-fiction philosophique de Philip K. Dick, grâce à ses livres et à des films iconiques comme « Blade Runner » ou bien « Total Recall ». Au lycée, c’est l’ordinateur et son potentiel graphique qui le captivent. Cette passion pour l’informatique et internet l’amènent au milieu des années 2000, à devenir « consultant internet » dans un grand groupe de média français.

En 2011, il revient à sa passion première et créer un programme court de performances filmées en temps réel et diffusées sur internet : “Instagraff”. Il y improvise une centaine de dessins. Après avoir été remarqué par la presse, il est diffusé dans « Le grand Webzé » sur France 5, jusqu’en 2012. Le programme continue toujours sur internet et s’intitule maintenant « Imprograph ».

En 2012, il assure la direction artistique et illustre « cHTeMeLe », un jeu de société sur le langage de programmation HTML. Ce dernier obtient une renommée internationale dans le milieu des développeurs et l’on y joue dans les écoles de code.

Aujourd’hui, il réalise notamment l’identité visuelle et les affiches en « ligne claire » de son père, Bernard Mabille. Ce travail graphique l’amènera à rencontrer Philippe Geluck, en 2015, et à co-illustrer avec lui un almanach. En 2016, on fait appelle à lui cette fois-ci pour le cahier de vacances des Grosses Têtes, toujours chez Michel Lafon. Il participe aussi à l’exposition Ubisoft sur le jeu Far Cry Primal, en réalisant une première oeuvre numérique sur tablette. Fin 2016, il participe à l’exposition « Portraits 2.0 » dans le cadre du festival Normandie Impressionniste à Caen où il y réalise un détournement d’un portrait de Claude Monet qu’il dessine entièrement sur son iPad pro. Cette oeuvre sera aussi présentée à l’Apple store de Saint-Germain à Paris.

Ses liens : site internetInstagramTwitter